Rétrospective Douglas Sirk

Rétrospective Douglas Sirk

SORTIE EN SALLE
LE 7 septembre 2022

Année de production 1934-1936
Pays Allemagne
Langue Allemand
Réalisation Douglas Sirk / Detlef Sierck
Avec le soutien de CNC
En partenariat avec Murnau Stiftung
Attaché(e) de presse Loris Dru-Lumbroso
Distribution Capricci
Programmation Capricci

Festival de Locarno 2022 – rétrospective, La Cinémathèque française 2022 – rétrospective intégrale

DOUGLAS SIRK – LES MÉLODRAMES ALLEMANDS

LA FILLE DES MARAIS (Das Mädchen vom Moorhof) – 1935, restauration 2K
APRIL, APRIL ! – 1935, restauration 2K
LES PILIERS DE LA SOCIÉTÉ (Stützen der Gesellschaft) – 1935, restauration 2K
LA NEUVIÈME SYMPHONIE (Schlußakkord) – 1936, restauration 2K
DU MÊME TITRE (Das Hofkonzert) – 1936, restauration 4K
PARAMATTA, BAGNE DE FEMMES (Zu neuen Ufern) – 1936, restauration 2K
LA HABANERA – 1936, restauration 2K

L’AUTEUR

Hans Detlef Sierck naît à Hambourg le 26 avril 1897. Étudiant, il suit différents cursus (droit, histoire de l’art, philosophie) et découvre au même moment le théâtre, plus particulièrement les pièces de Shakespeare qu’il traduira lui-même en allemand. Pour financer l'université, il devient assistant metteur en scène au Deutsches Schauspielhaus et est, dès 1930, l’un des metteurs en scène allemands les plus respectés. Il se tourne vers le cinéma en 1934 en rejoignant les studios de l’Universum Film AG où réalise trois courts-métrages puis son premier long April, April! en 1935. Suivront notamment La Fille des marais, Les Piliers de la société, Paramatta - bagnes de femmes ou La Habanera. Ces films posent les fondations d'une œuvre composée de somptueux mélodrames aux personnages tourmentés et écrasés par les inégalités sociales, en quête de dignité, de justice et surtout d'amour. Au tournant de la seconde Guerre Mondiale, Sierck fuit par idéologie l’Allemagne nazie pour les États-Unis, où il deviendra Douglas Sirk. Là-bas, il continue d'explorer les rouages du mélodrame, découvrant notamment les possibilités du Technicolor, et y tourne entre autres Le Secret magnifique (1954), Tout ce que le ciel permet (1955), Écrit sur du vent (1956) ou Mirage de la vie (1959). Bien que grands succès commerciaux ses films n’acquièrent une réputation critique que plus tard, Jean-Luc Godard et Serge Daney feront notamment ses louanges dans les périodiques français. Sirk demeure une figure majeure du cinéma mondial, influençant aussi bien R.W. Fassbinder, Todd Haynes, Chantal Akerman, Wong Kar-Wai ou encore Pedro Almodovar.

Année de production 1934-1936
Pays Allemagne
Langue Allemand
Réalisation Douglas Sirk / Detlef Sierck
Avec le soutien de CNC
En partenariat avec Murnau Stiftung
Attaché(e) de presse Loris Dru-Lumbroso
Distribution Capricci
Programmation Capricci